Association régie par la loi du 1er juillet 1901. 

Paroles de Partout © 2016 - Tous droits réservés 

Mentions légales 

Paroles de Partout 

4 chemin des Vignes de la Prunière 

44640  Saint-Jean-de-Boiseau 

Téléphone : 02 40 65 67 17 

Courriel : parolesdepartout@gmail.com 

Adhérez à 

Paroles de Partout ! 

Vous pouvez télécharger 

le bulletin d'adhésion ICI 

illustrations et visuels © Caroline Mac-Avoy 

PDF 

PDF 

Archives du Festival de Contes 

Extraits édition 2003 - Ouest-France, 25/09/03 

Paroles de partout : un festival chez l'habitant

Avec le festival organisé par le conteur Marc Buléon et l'association Mots & Couleurs, c'est une magie très ancienne qui s'est invitée chez les habitants du Pellerin. Celle de la parole transmise par-delà les générations, échangée dans une écoute respectueuse du chant des hommes, de leur souffle, de leur parole. Celle d'une présence partagée. On écoute mieux dans la chaleur d'un foyer ouvert aux voisins et aux amis… et même aux visiteurs de passage. Pendant quelques jours, la cité a frémi d'une sagesse tout à la fois très ancienne et très nouvelle. La qualité des artistes, qui se sont produits gratuitement par amitié pour Marc Buléon, n'est pas pour rien dans ce succès. On en redemande !

 

Ouest-France,

L'Enfant Noir applaudi au foyer du Chêne-Vert

Le conteur, chanteur et musicien Abacar Adam Abaye, l'Enfant Noir, a, jeudi, régalé de son talent les pensionnaires du foyer pour aveugles et handicapés situé dans le quartier du Chêne-Vert. Un moment de grâce partagée.

Il faut entendre sa voix chaude, le voir capter du geste l'attention de son auditoire, se laisser emporter au rythme de la musique dont il accompagne ses histoires, pour comprendre ce que peut être la magie du conte. L'Enfant Noir a ouvert en beauté le festival de contes Paroles de Partout, devant le public vite conquis des pensionnaires du foyer du Chêne-Vert et leurs invités, parmi lesquels Isabelle Pinçon, l'adjointe à la culture. […] Dans le salon du foyer, on ne s'est pas fait prier pour prendre part à ce moment de partage et de magie. […]

Extraits édition 2004 - Ouest-France, 13/09/04 

Le Pellerin, la planète des contes - Festival. Chez l'habitant et en ville, 26 spectacles en Paroles de Partout

C'est l'histoire d'une commune ligérienne soudainement aux prises avec une invasion de conteurs débarqués du Liban, du Congo-Brazzaville, de Russie, du Venezuela ou de France. Un charmant tableau à découvrir, en vrai, à la fin de la semaine, et au Pellerin : dès vendredi en effet, "Paroles de Partout" s'installe sans façon chez l'habitant, dans des salles communales ou sur la place publique, avec ses dix raconteurs à cultures multiples. C'est la deuxième édition de ce festival hors normes, où chacun, spectateur, conteur et bénévole, renouera avec cette tradition orale.

Attention, préviennent les organisateurs, "c'est la rencontre qui est visée !". Et c'est dans cet esprit que les maisons qui accueillent les conteurs ont pour règle de laisser au moins la moitié des places disponibles à un public non connu de la famille, "c'est dans cet esprit aussi que ce festival est gratuit et que nous espérons qu'il pourra le rester", ajoute t-on du côté du Pellerin. C'est également pourquoi il donne la parole non seulement aux conteurs professionnels mais aussi aux conteurs amateurs qui le désirent, "en espérant qu'ils soient toujours plus nombreux à oser". […]

 

Ouest-France, 22/09/04

Maisons ouvertes pour les Paroles de Partout

Pour la 2e édition du festival Paroles de Partout, une douzaine de maisons ont ouvert leurs portes cette année à l'enchantement des mots venus d'ailleurs. Mais les écoles et autres lieux d'accueil n'ont pas été oubliés des conteurs et conteuses.

En 2003, le festival Paroles de Partout avait accueilli six conteurs pour un total de 17 spectacles. Près de 1100 spectateurs avaient assisté à ces représentations, toutes gratuites à l'exception du spectacle de clôture. La manifestation s'affirme.

Cette année, une dizaine d'artistes professionnels sont venus à la rencontre des habitants dans une douzaine de maisons, 24 spectacles au total ! On a dit des contes au collège et dans les écoles, avec les assistantes maternelles ou les petits du Bac à Sable. Mais, l'originalité du festival est dans l'intimité conviviale de ces réunions particulières autour du verbe et de la mémoire, à la ferme de la Chauffetière comme au foyer du Chêne-Vert, dans le salon de Marc et Sylvie Bonneau, celui de Jocelyne Gauriaud ou Valérie Triquet, la grange d'Evelyne et Vincent Delabouglise ou chez M. et Mme Gavouyère. Paroles partagées ? Les amateurs locaux, Sylvie Vaillant, Annie Louërat et d'autres ont fait entendre la leur.

Paroles croisées aussi, avec Olivier Schétrit, conteur du silence s'exprimant dans la langue des signes tandis que Colette Barbelivien, conteuse "entendante" traduit son texte en français oral ! Ici, Jihad Darwiche le Libanais fait écho aux contes des Mille et une nuits ; là Claire Garrigue entremêle chants et récits ; ailleurs encore voici l'humour chaleureux du Vénézuelien Victor Cova Correa, la verve russe de Véronique Girard, Fortuné Khoumba ou François Vincent … Chacun sa voix, chacun son style.

Le spectacle de clôture de ce festival aura lieu mardi 28 septembre, à 20h30, à l'espace René-Cassin, avec l'émouvant et drôle Didier Kowarsky, accompagné par le saxophone de Marc Démereau. […]

 

Ouest-France, 27/09/04

Au Pellerin, les habitants ouvrent leurs portes aux Paroles de Partout

Les conteurs chez soi : plus d'émotion

L'originalité du festival organisé pour la deuxième année au Pellerin, cité portuaire des bords de Loire aux portes de Nantes, tient à sa formule : des paroles partagées à la maison entre amis, invités inconnus et voisins.

Où peut se loger le secret d'un tel engouement ? "C'est simple : c'est des histoires de rencontres entre ceux qui les disent et ceux qui les écoutent." Et la 2e édition de Paroles de Partout n'a fait que confirmer le succès de la première : tout au long des 24 spectacles (gratuits), on s'est bousculé chez l'habitant, dans les écoles et à la maison de retraite. Quinze cents spectateurs en tout pour une dizaine de conteurs. Le pari du conteur Marc Buléon, directeur artistique, est gagné : "L'écoute n'est pas la même dans l'intimité de foyers, parce qu'elle mêle tous les milieux et toutes les générations." Tous ensemble, on se met à partager avec une intensité liée à la proximité un intense plaisir, une émotion vraie à l'écoute des récits et des voix venues du Liban, de Russie, de France ou du Congo. S'y ajoute la convivialité de la présence et des échanges avec l'artiste et avec les autres participants.

Mieux encore : en 2003, l'expressivité et l'étonnante maîtrise du geste de la conteuse et danseuse de la danse indienne Kathakali, Nathalie Leboucher, avaient à ce point capté l'attention des personnes accueillies par l'association Sésame-Autisme – trouvant, à la surprise générale, un chemin de communication avec ce public difficile – qu'un travail avait pu être entrepris et s'est prolongé depuis sous la forme "d'Ateliers de la parole". Magie du récit, du verbe, du rythme …

En attendant la soirée de clôture du mardi 28 septembre (seule rencontre payante du festival), spectateurs, conteurs et bénévoles renouent avec une tradition orale ancestrale en s'installant pour un apéro-contes sur les quais de la Loire comme dans la chaleur des foyers.

REVUES DE PRESSE 

Extraits édition 2005 - Ouest-France, 13/09/05 

3e festival Paroles de Partout, au Pellerin : des contes dits chez l'habitant 

Le Québec en délire de Bernard Grondin 

Invité du 15 au 20 septembre, au Pellerin, pour le festival Paroles de Partout, l'étonnant conteur québécois Bernard Grondin se produit également ce soir (20h30), à Cosmopolis, avec son spectacle "La chaise à deux pattes". Attachez vos ceintures, voyage au pays des rêves ! […] 

"Si j'ai choisi le conte, c'est qu'il s'agit d'une présence. Il y a un canevas, mais on brode, on invente et surtout on s'adresse au public." […] Il connaît bien la France, où il s'est déjà produit lors de nombreux festivals, et se réjouit d'avoir été invité au Pellerin. "C'est ainsi que les contes doivent être dits. Comme à la veillée d'autrefois. Ou alors dans les bars et les cafés, là où sont les gens. Le conte est une rencontre." […] 

  

Presse-Océan – Grand Nantes, 15/09/05 

Paroles de Partout : un festival de contes chez l'habitant au Pellerin 

La troisième édition de Paroles de Partout, festival de contes chez les habitants du Pellerin, s'ouvre ce jeudi. L'occasion de vivre des mots du monde entier et d'échanger. 

Mille huit cents spectateurs en trois jours, dont 870 dans treize maisons. Tels sont les chiffres de l'édition 2004 de Paroles de Partout, festival créé par Marc Buléon, conteur et directeur artistique de la manifestation qui affiche déjà presque complet cette année. […] "Tous les ans, j'organisais une soirée de contes chez moi. Un jour on s'est dit, pourquoi ne pas en faire profiter à d'autres ? Tout le monde s'est mobilisé et le festival existe", explique le conteur. […] "L'idée, c'est de se rencontrer et d'échanger, de faire découvrir des cultures, d'entendre d'autres paroles et d'autres façons de raconter dans des formes très différentes, avec des conteurs de renommée nationale, ou plus", poursuit Marc Buléon. […] Abakar Adam Abaye, dit "l'Enfant noir", […] apprécie les liens tissés lors du festival. "Ce qui me plaît, c'est d'amener les contes chez les gens, de toucher les voisins, que tout le monde se retrouve par le conte, de partager des choses. Cela crée des contacts après entre les habitants, c'est aussi ce qui est intéressant." 

  

Ouest-France "Sud Loire", 20/09/05 

Les habitants ont ouvert leurs portes aux Paroles de Partout 

Douze maisons ont accueilli lors de conviviales rencontres les spectacles offerts par des artistes venus de tous les horizons pour la troisième édition d'un festival désormais inscrit dans le paysage culturel local. Spectacle de clôture ce soir à l'espace René-Cassin. 

Il y a eu les réunions chez les particuliers, installés dans un salon ou une grange dégagée pour l'occasion. Il y a eu des rires, de l'émerveillement, de l'émotion, du plaisir d'être ensemble à écouter comme autrefois le porteur de la parole, qui accompagné de sa lyre, qui de son tambourin, qui de son accordéon. 

Il y a eu les rencontres dans les écoles, au Foyer du Chêne-Vert, à la Ferme de la Chauffetière, les cris de joie et les mots partagés, la poésie, les plaisanteries, le chant, les larmes qui perlent et les rires. Il y a eu samedi au bord du fleuve ces 200 personnes bravant joyeusement un petit vent frisquet pour écouter Suzy Ronel la Guadeloupéenne, la Franco-Togolaise Christiane Midawa, le Nantais Philippe Sizaire, l'inénarrable Luigi Rignanèse, l'Italien de Marseille racontant l'invention de la pétanque et rapportant d'utiles précisions sur cette histoire de sardine bouchant parfois le port phocéen tandis que l'Enfant noir préparait le réconfortant thé à la menthe. 

Il y a eu Bernard Grondin le Québécois et ces moments de bonheur rares quand les adultes rient du rire des enfants. Il y aura ce soir le beau spectacle de clôture, le seul payant du festival, avec le conteur kabyle Rachid Akbal. Un dernier rendez-vous à ne pas manquer à la découverte de la parole de l'autre. 

 

Ouest-France "Nantes", 20/09/05 

Paroles de Partout au Pellerin : spectacle de clôture du festival de contes 

Rachid Akbal dit "Ma Mère l'Algérie" 

Invité pour la soirée de clôture du troisième festival de contes de la petite cité estuarienne, le conteur kabyle Rachid Akbal y présente ce soir, à 20h30, son spectacle "Ma Mère, l'Algérie". […] 

Après Didier Kowarsky, l'an passé, Marc Buléon a fait venir sur les bords de Loire un conteur qui parcourt le monde depuis des années, pour dire ses histoires, bien sûr, mais aussi et peut-être avant tout, pour rencontrer ses frères humains, à la source de la parole. "J'ai voulu revenir aux mots que l'on peut dire tout seul, sans le support des lumières, des décors, des masques." […] 

On trouve dans l'univers de ce tendre et généreux Kabyle planétaire, comme dans celui de son complice Ali Mergache, compositeur, interprète et créateur d'univers musicaux, un subtil mélange d'émotion, de simplicité, de mémoire et de modernité du regard. Il faut l'écouter parler d'un peuple fier, sachant manier l'humour et la dérision comme seule réponse à l'adversité de la vie.